Choisir un thème wordpress en 2017

Performance, Impact visuel, conformité standard, responsive, maintenance, sécurité : le choix d'un thème ou module wordpress ne peut se faire sans une étude aprofondie de tous les aspects de la vie d'un site internet.

Vous préparez un projet de site internet : grâce à notre formation WORDPRESS sur mesure, vous  avez désormais assez de connaissances pour faire fonctionner une installation wordpress ?

Comme des millions d'utilisateurs de cette plateforme qui fait tourner le quart des sites de la planète, vous allez très certainement passer par l'étape du thème personnalisable, sorte de travail prémaché dont l'aspect vendeur ne doit pas présumer de la difficulté - ou parfois simplicité - de mise en oeuvre. Il en existe des milliers là aussi, dont une grande partie sont accessibles gratuitement à partir de l'interface administrateur de votre logiciel de gestion de contenu. Des millieurs d'autres sont payant et accessibles pour une somme modique qui peut vous faire pensez que vous allez gagner beaucoup de temps, alors avant de choisir, sachez reconnaître le bon grain de l'ivraie.

Les critères de choix d'un thème wordpress : 4 exigences

Contrairement à ce que l'on peut raisonnablement imaginer en consultant les sites de démonstration des thèmes, il se ressemblent tous. Leur originalité tient surtout aux éléments techniques qui les composent, et c'est uniquement sur ces critères que vous pourrez faire un bon choix.

1. Rapidité d'affichage

Le problème, c'est que vous ne pourrez jamais présumer de la rapidité d'affichage d'un thème avant de l'avoir essayé sur voter propre site, avec vos modules et vos contenus. En général, plus le thème propose d'options de configuration, plus l'affichage risque de nécéssiter des calculs donc de ralentir l'affichage de votre page. C'est un critère essentiel pour le succès de votre site internet, surtout si vous travaillez sur un hébergement de type mutualisé.

La solution pour bien choisir un thème wordpress en fonction du critère de rapidité est de vérifier la taille totale de la page de démonstration du thème. Pour cela je recommande l'utilisation de google chrome associé à ses outils de développement que vous affichez en utilisant le menu "Inspecter" du  clic droit. Une série d'onglet apparaît alors en pied de page, parmi lesquels l'onglet "Network" vous permet de calculer la taille totale d'une page : retrouvez toutes les explications sur la procédure sur ce fil StackOverflow.

Comment pendre une décision ?

Google explique très bien qu'au délà d'un temps de chargement d'une seconde, votre internaute se disperse et vous risquez de le perdre. Il faut donc estimer au mieux le temps de chargement global d'une des pages de chaque thème.

Le résultat obtenu s'exprime en KB : au délà de 1024 KB, Chrome parle en MB. La vitesse de connexion moyenne en France est de 6.6 MB /s : pour obtenir un rendu d'affichage inférieur à la seconde, il faut donc en théorie viser moins de 5 MB. Comme en théorie tout est parfait, ce chiffre ne tient pas compte du temps de réaction de votre service d'hébergement ni du temps de transfert jusqu'à votre point d'accès., Vous devez donc diminuer encore cet objectif et viser un poids total de votre page (ceci inclut le texte, images, vidéos, etc...) inférieur à 1 MB.

2. Structure HTML : ne réinventez pas la roue

La plupart des thèmes récents proposent une structure HTML responsive, c'est à dire adaptable à tous les supports (ordi, tablette, mobile). Malheureusement, tous ne sont pas égaux en la matière. Il existe aujourd'hui un standard de codage universel et opensource  pour le développement multi support,  'BOOTSTRAP', qui bien qu'étant parfois contesté, commence à devenir incontournable. Choisir un thème utilisant ce standard est une bonne garantie que le thème de votre choix a été fabriqué par un expert qui a su mettre à jour ses compétences et qui accepte de travailler avec un cadre (framework) partagé par une communauté.

3. Modules additionnels : attention à la surcharge

De nombreux thèmes sont livrés avec des modules additionnels dont ils dépendent pour obtenir le rendu que vous pourrez admirer sur le site de démonstration. Vérifiez que ces modules sont à jour, notamment en terme de sécurité (à titre d'exemple les anciennes versions de LayerSlider, un module de carousel très utilisé, sont vulnérables. Faites bien attention aussi au choix du module de gestion des contenus avancés, Visual Composer est en la matière le module le plus utilisé, mais pas forcément le mieux adapté si vous souhaitez le faire utiliser par des rédacteurs peu expérimentés.

4. SEO : évitez les initiatives personnelles

En matière de gestion des balises de référencement, vous pouvez compter avec WORDPRESS que sur l'extension fournie par YOAST. Attention donc aux thèmes qui proposent leur propre solution d'optimisation du référencement, ce n'est pas bon signe : vous aurez plus de mal à maintenir votre site dans le temps si vous souhaitez changer de thème après 1 ou 2 an d'exploitation, chose qui arrive régulièrement. Privilégiez donc les thèmes qui se concentrent sur leur métier, à savoir la présentation, et qui affichent clairement leur compatibilité avec YOAST SEO.

5. Sécurité : c'est là que le bat blesse

Comment être certain qu'une faille de sécurité ne sera pas un jour découverte sur un thème que vous avez acheté ? c'est le grand problème du grand bazar internet, nous avons déjà pas mal de contraintes sur la sécurité à long terme des installations wordpress, inutile de s'encombrer avec d'éventuelles failles critiques sur des développements dont vous ne maîtrisez pas les mises à jour.

Conclusion : développement sur mesure ?

Je ne vous le cache pas : il m'arrive moi aussi , très souvent, d'utiliser des thèmes préconçus pour réaliser les nombreux sites que vous me commandez. Mais je dois reconnaître que j'ai passé pas mal d'heures à étudier, tester, et modifier le code de nombreux thèmes pour les amener aux 4 niveaux d'exigence que j'énonce ci dessus. En fin de compte, entre un thème sur mesure comme celui que j'ai réalisé pour le site KOSTUM, et un thème préconçu comme nous utilisons par exemple sur le site erwan-foto.com, je donne ma préférence au thème sur mesure pour des raisons de rapidité, sécurité et bien entendu, évolutivité.